Suivez-nous sur  

Plan d'accès

Plan d'accès

Contacter l'Administration

Guichet électronique

Notifiez des problèmes dans l'espace public

Liens utiles

 

Lisez le Wolvendael en ligne

 

 

Déclaration de protection des données
Vous êtes ici : Accueil / L'Administration / Environnement / Air et climat / Qualité de l'air / L'ozone : ami ou ennemi ?

L'ozone : ami ou ennemi ?

L'ozone : ami ou ennemi ?

L'atmosphère est constituée de deux couches : la troposphère (jusqu'à environ 13 km d'altitude) et la stratosphère (jusqu'à environ 50 km d'altitude).

 

L’ozone protecteur de la vie

La concentration maximum d'ozone (constituant normal de l'air) se situe dans la stratosphère, à environ 30 km d'altitude. La couche d'ozone nous sert d'écran protecteur contre les rayons ultra-violets. L'altération de cette couche a pour causes essentielles les CFC ou "fréons", produits par les activités industrielles, mais aussi les bombes aérosols.

 

L’ozone destructeur de la santé

L’ensemble de la vie sur terre est en contact avec la couche de l’atmosphère la plus basse, appelée la troposphère. L’ozone présent dans la troposphère se forme et se détruit naturellement par différentes réactions chimiques. Il est naturellement peu présent.

L’essentiel de l’ozone présent dans cette couche de l’atmosphère provient de la pollution liée aux activités humaines, essentiellement les transports.

L’ozone troposphérique est un polluant secondaire. Cela signifie qu’il n’est pas produit directement. Il est naturellement peu présent.

Sa forme est liée à une réaction chimique qui implique le dioxyde d’azote (NO2) et les rayons ultra-violets (U.V.) de la lumière solaire, selon la réaction :

 NO2 + O2 + U.V.       -------->      NO +  O3

Seulement, les composés organiques volatils (COV) produits par la combustion incomplète (moteurs) et l’évaporation de l’essence perturbent cette réaction.

Ces COV, par des réactions chimiques, augmentent la réaction la formation de l’ozone et, dans le même temps, diminuent la réaction de destruction de l’ozone. Bilan : il se forme plus d’ozone qu’il ne s’en détruit. L’ozone s’accumule jusqu’à atteindre des valeurs anormalement élevées, voire dangereuses par fort ensoleillement et vents faibles.

Retour au menu

Actions sur le document

Les travaux de voirie en cours

Agenda
&nbsp
« Décembre 2018 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

 

Carte des ressources durables

Agenda 21

Commerce équitable

Guichet énergie