Suivez-nous sur  

Contacter l'Administration

Nouveau :
prendre
rendez-vous
en ligne
avec les Services Population, Logement et Urbanisme

Guichet électronique

Liens utiles

 

 

Déclaration de protection des données
Vous êtes ici : Accueil / L'Administration / Police / Roulage - Comportement au volant

Roulage - Comportement au volant

 

logo

 

10.01.06

  • Le tabac ne nuit pas seulement à la santé mais aussi à la conduite automobile. En voici quelques illustrations :

    Lorsqu'il prend une cigarette, l'allume, en secoue les cendres et écrase in fine le mégot dans le cendrier, le fumeur détourne son attention de la conduite et lâche le volant d'une main.
    La fumée qu'il répand dans l'habitacle peut irriter les yeux, occasionner larmes et clignements et ainsi réduire sa vigilance.
    L'oxyde de carbone inhalé influence négativement la rapidité de ses réflexes ainsi que ses capacités de concentration.
    Et que dire lorsque, par maladresse, la cigarette s'échappe de ses doigts et tombe sur ses genoux, le siège ou le plancher ?

Vigilance et tabagie ne font pas bon ménage du point de vue de la sécurité.

  • En cette période de l'année, quintes de toux, rhumes, maux de gorge et autres affections liées aux conditions climatiques ambiantes sont monnaie courante.

    Il faut être conscient que les médicaments absorbés pour soigner ces infections ont souvent un effet sédatif qui favorise l'assoupissement et réduit la vigilance d'autant. La réglementation interdit la conduite automobile à toute personne qui suit un traitement médicamenteux dès l'instant où ce traitement porte atteinte à son aptitude à conduire. Dans certaines circonstances, renoncer provisoirement à conduire constitue une preuve de sagesse, voire de maturité.

 

 

La réglementation sur le roulage stipule que tout conducteur doit avoir constamment le contrôle du véhicule qu'il conduit.

 

Cette exigence s'est notamment traduite par l'insertion dans le Code de la Route d'un article interdisant l'usage durant la conduite automobile d'un téléphone portable tenu en main.

 

Deux autres facteurs influent également sur la vigilance et donc sur l'aptitude à conduire un véhicule en toute sécurité : la consommation de tabac et/ou de médicaments.

Actions sur le document