Suivez-nous sur  

Plan d'accès

Plan d'accès

Contacter l'Administration

Guichet électronique

Notifiez des problèmes dans l'espace public

Liens utiles

 

Lisez le Wolvendael en ligne

 

 

Déclaration de protection des données
Vous êtes ici : Accueil / L'Administration / Urbanisme / RER

RER

 LE RER sur Uccle

 

Premier bilan après l’enquête publique sur la demande de certificat d’urbanisme de la SNCB

 

L’avis rendu par l’ensemble des membres de la commission de concertation du 23 février 2005 reflète bien la prise de position de la Commune sur le dossier RER ucclois.

Cette position peut se résumer comme suit :

Le Collège ucclois est pour le RER. Il pense qu’il sert l’intérêt général de tous les Bruxellois et plus particulièrement des Ucclois.
Ce qui ne l’empêche pas d’être très attentif aux inquiétudes des riverains ucclois en matière de nuisances potentielles.

Le futur réseau RER sera particulièrement utile aux Ucclois pour deux raisons :

  • Uccle est traversée par 2 voies ferrées qui permettent de rejoindre en 10 ‘ deux importants centres urbains : le quartier européen et Bruxelles-Midi
    Avec des trains tous les ¼ h et des plages horaires élargies aux soirées et aux WE, le RER sera donc un mode de déplacement alternatif très attractif pour les Ucclois.
  • D’autre part, le réseau RER réduira le trafic des navetteurs à travers notre commune.

 

Nous misons sur le fait que l’amélioration de l’offre de transport en train stimulera la demande.
Il est donc important d’avoir de nombreux arrêts sur Uccle.
Nous sommes pour la nouvelle halte de Moensberg qui offrira l’opportunité d’une correspondance entre les deux lignes. Nous demandons que se concrétise au plus vite la halte du Vivier d’Oie (promise pour fin 2006). Et nous espérons une halte supplémentaire sur la ligne 26, à hauteur du Lycée français.

Le Commune est cependant très consciente des inquiétudes des riverains en matière de nuisances sonores et vibratoires. Ils ont eu largement la possibilité de les exprimer dans le cadre de l’enquête publique et des nombreuses réunions d’information qui ont précédé l’enquête. Nous pensons que leurs inquiétudes sont plus particulièrement fondées en matière de vibrations.

C’est le Gouvernement régional qui doit délivrer le certificat puis le permis d’urbanisme à la SNCB. C’est pourquoi la Commune a demandé au Gouvernement régional d’imposer à la SNCB des conditions très exigeantes à la délivrance d’un permis pour les travaux sur la ligne 124. Ces conditions concernent la réduction des nuisances sonores et vibratoires, l’intégration urbanistique, le chantier et l’exploitation du réseau.
La Commune demande également que des mesures soient prises pour la protection des riverains au-delà de la zone des travaux, parce que ces habitants seront eux aussi exposés à une augmentation des fréquences de passage des trains.

La principale revendication du « collectif 124 » était que soit retenue l’alternative 3bis à la place du projet de la SNCB.
Cette alternative au projet SNCB fait l’hypothèse que la création d’une halte Moensberg sur la ligne 124 est peut-être compatible avec le maintien de deux voies sur tout le tracé ucclois.

 



Nous avons analysé très attentivement les conclusions du bureau d’étude et la contre-argumentation des riverains. Au terme de cette réflexion, nous sommes arrivés à la conviction qu’une mise à 4 voies sur un court tronçon ucclois (environ 1,5 km) doit être acceptée pour des raisons techniques.

Il faut en effet tenir compte des exigences de souplesse de l’exploitation de l’ensemble du réseau RER. Une marge de manœuvre est nécessaire pour faire face à des incidents de parcours et des demandes imprévues d’arrêts prolongés des trains lents, sans devoir ralentir les trains rapides.

Dans son exposé le jour de la commission de concertation, le Collectif 124 a fait référence à la déclaration de politique générale de la majorité en 2001, dans laquelle il est dit que le « Collège s’opposera à la mise à 4 voies de la ligne 124 ».

Cette déclaration s’inscrit dans un contexte qu’il faut rappeler :

  • Il était alors question d’une mise à 4 voies à partir de Forest, donc sur l’entièreté de la ligne uccloise ; ce qui aurait exigé des expropriations et démolitions inacceptables au cœur de quartiers densément peuplés.
  • Nous ne disposions à l’époque d’aucune information technique puisque aucun projet concret n’avait encore été déposé par la SNCB.

Notre déclaration de début de législature était donc un refus de principe des expropriations et destructions dans le tissu urbain ucclois. Le projet actuel n’en exige aucune.
     

RER2

 

 

La gare de Calevoet, une gare négligée par la SNCB,
alors qu’elle permet de rejoindre le centre-ville en quelques minutes

 

 RER1

 



Intermodalité à la halte de St Job sur la ligne 26

Actions sur le document

Les travaux de voirie en cours

Agenda
&nbsp
« Octobre 2018 »
Octobre
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Événements à venir
Place aux Enfants 20/10/2018 09:00 - 16:00 — EFP - Uccle
Collecte de matériel informatique et de petit électroménager 20/10/2018 10:00 - 17:00
Fête de la Saint-Hubert au Théâtre de Verdure du Parc de Wolvendael 21/10/2018 15:00 - 16:30
Cortège d'Halloween 26/10/2018 17:30 - 19:45 — Place Jean Vander Elst
Concours artistique communal 2D - Appel aux artistes 04/11/2018 - 05/11/2018 — Centre Culturel d'Uccle - rue Rouge, 47
Tous les événements à venir…

 

Carte des ressources durables

Agenda 21

Commerce équitable

Guichet énergie