Facebook

Plan d'accès

Plan d'accès

Contacter l'Administration

Guichet électronique

Notifiez des problèmes dans l'espace public

Liens utiles

 

Lisez le Wolvendael en ligne

 

Vous êtes ici : Accueil / L'Administration / Urbanisme / SOS arbres

SOS arbres

Nombreux sont les messages adressés à la Commune par des citoyens qui s’indignent que des arbres aient été abattus. Une réaction qui s’explique par la valeur qu’ils accordent - et ce à très juste titre - à la présence de l’arbre en ville.

Multiples sont en effet les apports de l’arbre en milieu urbain :

  • il purifie l’atmosphère polluée,
  • il protège et régénère le sol,
  • il embellit les perspectives urbaines et les intérieurs d’îlot,
  • il atténue les nuisances visuelles et sonores,
  • il rappelle le cycle des saisons,
  • il inspire la créativité artistique,
  • il est symbole de vie, de croissance et d’élévation de l’esprit …

Une importante mise au point s’impose cependant à ce sujet :

«Arbres» et «arbustes»

Dans le langage courant cette distinction est subjective. Par contre, aux yeux de la loi, elle est essentielle !arbres
En effet, l’abattage d’une végétation considérée comme arbustive n’exige pas l’octroi d’une autorisation ; chacun est libre de couper ce qu’il estime nécessaire. Seuls les arbres de haute tige d’un certain calibre (au moins 40 cm de circonférence à une hauteur de 1,5m ) bénéficient d’une réglementation visant à contrôler leur avenir.

Permis «d’abattage d’arbre » et permis «de bâtir»

L’abattage d’un « arbre » répondant à ce critère, qu’il soit dans un jardin privé ou dans un espace public, est régi par la loi. Deux cas peuvent alors se présenter :

Premier cas : cette volonté d’abattage n’est pas liée à un projet de construction.
Il s’agit peut-être d’un arbre jugé en mauvaise santé et qui devient dangereux, ou bien d’un arbre dont la croissance est devenue trop envahissante.

Dans ce cas un permis d’abattage d’arbre doit être demandé ; il n’est octroyé qu’après analyse de la demande par le Service Vert communal (qui dépend de l’échevinat de Monsieur Eric Sax). Une telle demande ne doit pas être menée en concertation avec le voisinage. Il arrive qu’elle soit refusée ; et le plus souvent des replantations sont imposées.

Deuxième cas : une construction est projetée sur un terrain à bâtir arboré.
Une demande de permis d’urbanisme doit toujours être introduite (auprès du Service de l’Urbanisme qui dépend de l’échevin Marc Cools). Dans certains cas, imposés par la loi, elle sera soumise à enquête publique.

La demande sera analysée par le Service de l’Urbanisme, qui consulte toujours le Service Vert communal du point de vue de son impact sur la végétation en place. Des conditions pourront être imposées en référence au cadre légal ou aux exigences d’un bon aménagement des lieux (par exemple respecter un arbre en particulier ou la végétation existante sur une partie du terrain judicieusement choisie).

Dans les deux cas, il peut être imposé une replantation (qui ne pourra évidemment se concrétiser qu’à la saison favorable).

Arbres «remarquables»

Certains arbres sont plus particulièrement dignes d’être protégés en raison de leur ancienneté et de leur taille, de leur aspect ou de leur rareté.

L’Institut Bruxellois pour la gestion de l’Environnement a initié un inventaire exhaustif des arbres les plus remarquables de la Région bruxelloise, qui est loin d’être finalisé. Le service bruxellois des Monuments et Sites a publié dans les années 90 un inventaire des arbres remarquables visibles depuis l’espace public, dans lequel figurent une cinquantaine d’arbres ucclois.

Conclusion

Chaque abattage d’arbres suscite une émotion riveraine compréhensible. Soyons vigilants mais ne crions pas trop vite au scandale !

Il peut malheureusement arriver que des arbres soient abattus dans l’illégalité. Mais dans la plupart des cas l’abattage se fait conformément à un permis légitimement délivré par l’autorité publique. C’est à elle qu’il appartiendra ensuite de contrôler la concrétisation de l’éventuelle imposition d’une replantation.

D’autre part, n’oublions pas que les arbres de nos villes sont mortels, comme tous les êtres vivants ; et qu’il est normal de devoir assurer leur renouvellement. En ce qui concerne les arbres de voirie et de nos parcs publics, cela relève de la responsabilité des services communaux de la Voirie et des Espaces verts ou bien des services régionaux pour les espaces publics gérés par la Région (comme, par exemple, l’avenue Churchill).

Actions sur le document

Pont Carsoel: restriction du trafic pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes

Les travaux de voirie en cours

Agenda
&nbsp
« Décembre 2017 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Événements à venir
Expositions d’illustrateurs belges pour la jeunesse 02/12/2017 - 21/12/2017 — Doyenné-Maison des Arts d'Uccle : rue du Doyenné, 102 - De Bib : De Broyerstraat, 27
Exposition “Bombardés : Histoires de vie à reconstruire” du photographe Philippe de Poulpiquet 19/12/2017 - 08/01/2018 — Parvis Saint-Pierre
La Camera Lirica présente "Le Roi l’a dit" 14/01/2018 15:00 - 17:00 — Centre Culturel d'Uccle - rue Rouge 47
L'impro à toutes les sauces ! 18/01/2018 20:00 - 23:00 — Espace 1180
L'impro à toutes les sauces ! 01/03/2018 20:00 - 23:00 — Espace 1180
Tous les événements à venir…

 

Carte des ressources durables

Agenda 21

Guichet énergie