""

Batraciens

Les batraciens constituent un maillon indispensable des équilibres naturels de nos écosystèmes citadins. Comme de nombreux autres animaux en ville, ils sont en danger. La Commune d'Uccle participe à l'effort collectif en aménageant ses infrastructures pour les grenouilles, crapauds, tritons et autres batraciens.

Uccle : des espaces humides propices aux batraciens

Les batraciens à Uccle sont de grands consommateurs d'insectes en été et une source d'alimentation pour certains oiseaux. 

Le territoire de la Commune d’Uccle est riche de ses trois ruisseaux et de ses zones humides. Les fonds de ses trois vallées comptaient même de nombreux moulins. Beaucoup d’entre eux ont aujourd’hui disparu. Chacun pensait que les migrations de batraciens caractéristiques de ces fonds de vallées humides étaient aussi un souvenir passé. Il n’en est rien.

Entre autres endroits du territoire d'Uccle, une importante migration de batraciens s’effectue chaque année au départ de la réserve naturelle marécageuse régionale du Kinsendael, à hauteur de la rue Engeland, en direction du Domaine privé du Papenkasteel. Crapauds, grenouilles et tritons traversent la rue pour aller se reproduire dans le Domaine que traverse le Geleytsbeek, passant ainsi d’un site Natura 2000 à l’autre.

Cette migration s’effectue au printemps, selon la météo, dès que les températures remontent et que l’humidité est suffisante. Vers le mois de juin, ce sont ensuite les minuscules nouveau-nés qui traversent dans l’autre sens.
 

Animaux

Adresse
Rue de Stalle 77
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h00 à 16h30

Téléphone
02/605.13.55

Courriel
bienetreanimal@uccle.brussels

La saviez-vous?

Les batraciens n’ont pas besoin de boire car ils absorbent l'eau directement par la peau.

En pratique

Rue Engeland : 2 crapauducs

La rue Engeland constitue un obstacle majeur, source d’une importante mortalité, bien que celle-ci soit réduite par l’action de bénévoles recrutés chaque année par l’ASBL Natagora pour aider à la traversée.

La Commune d’Uccle a aménagé 2 crapauducs, des tunnels sous la rue, pour permettre à la faune de traverser en toute sécurité. Ces ouvrages sous la voirie sont complétés par un mur discret dans le Kinsendael, destiné à guider les batraciens vers l’entrée des tunnels.

Les mesures d’accompagnement de leur traversée en surface de la rue seront toutefois maintenues jusqu’à nouvel ordre pour aider ceux qui ne trouveraient pas les tunnels.

Rue Verrewinkel : interdiction de pesticides

Une semblable migration a également été identifiée et accompagnée par Natagora à hauteur de la rue de Verrewinkel entre le parc de la Sauvagère et le cimetière de Verrewinkel. Ces migrations sont l’effet positif des mesures de protection de notre environnement, dont notamment l’interdiction des pesticides dans les espaces publics. À cet endroit aussi des mesures plus pérennes devraient à l’avenir voir le jour.
 


Questions fréquentes

Les amphibiens et batraciens font partie des espèces en voie de disparition. Les protéger signifie agir en faveur de la préservation de la biodiversité sur Terre. Par ailleurs, grenouilles, crapauds, tritons et autres salamandres sont des prédateurs efficaces contre les multiples "nuisibles" (insectes, limaces, chenilles, fourmis...) de nos jardins, potagers et espaces verts. 

Enfin, source d'alimentation pour de nombreux autres animaux comme les oiseaux, les batraciens sont donc un maillon essentiel de la chaîne alimentaire de la vie sauvage uccloise