""

Renard

En ville, les renards sont peu farouches, ils n'hésitent pas à s'approcher des habitations. Et c'est plutôt une bonne nouvelle car c'est un fantastique mangeur de rats et de souris ! Les rongeurs forment, en effet, l'essentiel de sa nourriture. Il mange plusieurs centaines de ces rongeurs par an ! Il apprécie et élimine aussi pigeons, pies et autres corneilles surnuméraires.

Le renard est-il dangereux ?

Des études commandées par Bruxelles Environnement ont révélé que les renards roux bruxellois sont en bonne santé (la rage a été éradiquée en Belgique depuis 2001).

Le renard n’est pas agressif vis-à-vis des humains, des enfants, ou des animaux domestiques. Il n’attaque pas spontanément, sauf en cas d’atteinte à ses petits.

Les renards sont toutefois des animaux dits sauvages qui, tout comme les autres espèces de même taille, doivent être approchés avec prudence et respect.

Le renard est-il protégé ?

À l’instar de tous les mammifères indigènes de la Région de Bruxelles-Capitale, le renard est strictement protégé (Ordonnance du 1er mars 2012 relative à la conservation de la nature). Cette protection stricte implique notamment l’interdiction de tuer, capturer, déplacer ou déranger des renards.

Comment cohabiter avec le renard ?

Comme tout animal sauvage, le renard est attiré par la nourriture. Si vous ne voulez pas voir le renard débarquer dans votre propriété, ne laissez donc pas de déchets et autres sources potentielles de nourriture (nourriture pour votre chien ou votre chat, sacs poubelles éventrés ou ouverts, bacs à compost mal gérés) trainer dans le jardin. 

Ne nourrissez jamais les renards, c’est mauvais pour l’animal en plus d’être strictement interdit pour tout animal sauvage en vertu du Règlement général de Police. De plus, ils deviendraient dépendants et fainéants s’ils recevaient de la nourriture. Cela pourrait augmenter localement le nombre de renard et par là les problèmes de co-habituation avec les riverains.

Animaux

Adresse
Rue de Stalle 77
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h00 à 16h30

Téléphone
02/605.13.54

Courriel
bienetreanimal@uccle.brussels

Bon à savoir

La rage, souvent associée au renard, a totalement été éradiquée en Belgique depuis 2001.

En pratique
  • Ne pas nourrir les renards !
  • Éviter de chercher à caresser ou appâter un renard.
  • Bien se laver les mains et bien laver les fruits et légumes de votre potager. Les excréments d’animaux, dont ceux du renard, peuvent contenir des organismes pathogènes. 
  • Veillez à ce que des renards ne pénètrent pas chez vous.
  • Ne pas toucher un renard mort ou blessé. Vous avez vu un renard blessé, malade ou mort ?  Consultez notre page Demande d'interventions
  • Comment protéger ses poubelles ?  Consultez notre page Déchets ménagers/En pratique

Certaines personnes à Uccle possèdent encore des  poulaillers. Les renards n’hésitent pas à y faire festin, les poules constituant des proies faciles, si les portes du poulailler lui sont grandes ouvertes.

Pour protéger ses volailles, il faut :

  • Une clôture dont la dimension n’a pas d’importance : la largeur et la profondeur varient selon le nombre de poulets dans le poulailler ;
  • Une hauteur qui doit atteindre au minimum 130 cm ;
  • Une clôture installée du côté extérieur par rapport aux piquets de soutien afin que d'autres prédateurs naturels (mustélidés, par exemple) ne puissent pénétrer à l'intérieur du poulailler en grimpant sur ces piquets. Il faut plier la partie supérieure du grillage vers l'extérieur en formant un angle d'environ 30° ;
  • Une maille du grillage qui ne doit pas dépasser 3 à 4 cm afin d'empêcher les petits Mustélidés (hermine, belette) d'y pénétrer ;
  • Placer autour du poulailler – juste contre la clôture - une rangée de dalles de 40 cm de largeur afin que le renard ne puisse creuser un tunnel d'accès. Les renards sont futés, mais ils n'ont pas le réflexe de commencer à creuser un peu avant ces dalles ;
  • Placer le dortoir et la mangeoire de votre volaille à quelque 30 cm de hauteur afin de diminuer les possibilités d'accès aux rats et souris, ceux-ci pouvant attirer les prédateurs.

  Consulter la méthode de protection du poulailler sur le site de Bruxelles Environnement